Néoglucogenèse – Fabrication de glucose

Glycogénogenèse
Glycogénogenèse – Glucose en glycogène
10/12/2018
Perte de poids
Perte de poids – Fonctionnement – Partie 3
11/12/2018
Show all

Néoglucogenèse – Fabrication de glucose

Néoglucogenèse

Nous verrons dans cet article, qu’est-ce que la néoglucogenèse, comment elle fonctionne, afin de mieux comprendre comment s’articule la régulation de notre glycémie.

 

 

Néoglucogenèse – Le glucose

 

Le glucose est une forme de sucre se trouvant dans le sang.

Il s’agit d’un combustible, d’une source d’énergie essentielle, et d’un précurseur de la synthèse de différentes molécules.

Cette forme de sucre ne peut être stockée dans les cellules du foie et des muscles.

Effectivement, cela nécessiterait de stocker un nombre important de petites molécules.

Cela est donc non avantageux pour la cellule, puisque stocker du glucose rendrais l’intérieur de la cellule hypertonique, dû à la forte concentration de molécules de glucose.

Autrement dit, l’eau pourrait alors entrer dans cette cellule et la faire éclater, ce qui irait à l’encontre de notre fonctionnement physiologique.

Notre corps a donc une solution plus ingénieuse pour stocker du glucose, et c’est ce que nous avons vu dans l’article sur la glycogénogenèse.

 

 

Néoglucogenèse – Le glycogène

 

Le glycogène est une forme de sucre, qui va être stocké principalement dans le foie et les muscles.

Il s’agit donc d’une grosse molécule contrairement au glucose. On le classe alors dans la famille des polysaccharides.

Une molécule de glycogène peut contenir jusqu’à 50 000 molécules de glucose, ce qui est assez énorme.

Le foie peut contenir environ 100g de glycogène, alors qu’on estime que la totalité des muscles peut en contenir entre 300g et 400g.

À noter que le foie est capable de stocker 10% de son propre poids en glycogène, et les muscles squelettiques 2%.

Autant dire que si on ne consomme pas de sucres durant 48h00, nous aurions les réserves nécessaires pour palier à ce manque.

Ce glycogène est essentiel, puisqu’il va permettre un réapprovisionnement en glucose si besoin est.

Il est plus facile pour notre corps de fabriquer du glucose à partir de glycogène, qu’à partir de lipides, globules rouges, lactate.

D’où la présence de ces stocks de glycogène dans le corps.

Cependant, il peut arriver que ces stocks soient faibles voir très faibles.

 

 

Néoglucogenèse – Fabrication de glucose

 

Pour que la néoglucogenèse soit établie, il est nécessaire de ne pas consommer suffisamment de glucides, et d’avoir une alimentation plutôt hypoglucidique.

Autrement dit, en consommant moins de glucides, vous allez fournir moins de sucre à votre corps.

Celui-ci va donc manquer de sucre pour fabriquer du glucose, à partir des éléments que vous allez consommer.

Dans un premier temps, et durant un laps de temps assez court, votre corps va utiliser ses propres réserves énergétiques.

Il va donc utiliser le glycogène présent dans le foie et les muscles.

Passé ce laps de temps, votre corps ne va plus avoir suffisamment de réserves, et va devoir trouver une solution.

Il se trouve que le foie peut fabriquer du glucose à partir d’éléments non glucidiques.

À noter que le rein, le cerveau, le muscle cardiaque et certains muscles squelettiques, sont aussi capables d’effectuer cette néoglucogenèse.

Il est aussi important de préciser que seul le foie et le rein sont capables de distribuer le glucose dans le sang.

Le muscle cardiaque, le cerveau, les muscles squelettiques utiliseront cette néoglucogenèse pour leurs propres besoins.

 

Néoglucogenèse

 

 

Néoglucogenèse – Quelques chiffres

 

C’est donc ce qu’il va se passer, votre corps va fabriquer du glucose à partir des éléments suivants :

 

Les acides aminés utilisés à hauteur de 50% dans la néoglucogenèse (30% pour l’Alanine et 20% pour les autres acides aminés). Autrement dit, on effectuera une dégradation des protéines musculaires pour fabriquer du glucose.

 

Le lactate qui est formé par les globules rouges et certains muscles capables de fonctionner en anaérobie. Le lactate est utilisé à hauteur de 42% dans la néoglucogenèse.

 

Le glycérol qui provient de la dégradation des graisses. Il contribue à hauteur de 8% seulement dans la fabrication de glucose sanguin.

 

À noter que les graisses sont stockées dans les adipocytes, dont vous retrouverez l’article ici.

Seulement 8% d’utilisation des graisses pour fournir du glucose, autant dire que lorsque nous sommes au régime, ce chiffre pourrait nous démotiver.

Voyons sur le schéma ci-dessous comment cela s’articule.

Le taux de glucose sanguin est en baisse, le pancréas va sécréter du glucagon.

Le glucagon va agir sur le foie, mais il n’y a pas assez, voir plus de glycogène pour effectuer une glycogénolyse.

Le foie va donc fabriquer du glucose à partir d’éléments non glucidiques, cités plus haut dans cet article.

La transformation, que l’on appelle néoglucogenèse va permettre la création de glucose, à partir de ces éléments.

Le glucose va donc ensuite être distribué dans le sang, et la glycémie va repartir à la hausse.

 

Néoglucogenèse

 


Write your story


Si vous souhaitez progresser, atteindre vos objectifs, et changer votre alimentation, cliquez ici

Kevin Raux
Kevin Raux
Je suis Coach sportif indépendant, véritablement passionné par la musculation et tout ce qui gravite autour. Je m’intéresse énormément à l'alimentation, qui est aujourd'hui le premier facteur influençant notre état de santé.Rejoignez moi sur les réseaux sociaux: Facebook, Youtube, Instagram

Laisser un commentaire

Mon compte

Inscrivez-vous et recevez gratuitement :

Ebook gratuit sur la musculation

 

 

 

 

 

 

Inscrivez-vous et accédez aux téléchargements gratuits